Aussi loin que je regarde en arrière, l’hiver n’a jamais été ma saison préférée.

Pourquoi ?

Parce que certains jours me déplacer à pieds est vraiment un parcours du combattant.

Parce que la glace qui recouvre les trottoirs m’empêche de marcher avec assurance.

Parce que je suis souvent tombée sur la chaussée.

Et depuis, j’en garde des souvenirs douloureux.

La dernière fois, c’était en décembre 2017 au moment où j’arrivais au travail.

Une fine couche de neige recouvrait le sol.

Il m’était impossible de voir les plaques de glace.

Je suis tombée une première fois en avant, sur les genoux.

Un jeune homme est venu m’aider à me relever.

Merci à lui pour sa gentillesse.

Puis, la seconde fois, je me suis retrouvée sur le dos.

Quel choc !

J’ai tapé la tête. Ce fut violent.

Par chance, je ne me suis rien cassé.

Être tombée deux fois de suite, j’avais mal dans tout le corps.

J’ai été obligée d’annuler mon rdv massage chez Séverine prévu l’après midi.

Je n’avais absolument pas envie d’aller me faire masser.

À la place, je suis restée tranquille au chaud.

Pourtant, l’hiver ça peut être également beau !

Oui, c’est vrai.

Lorsque les montagnes sont enneigées et que le ciel est beau bleu.

Le blanc sur le bleu, c’est magnifique.

Rien d’autre ?

Non, pas vraiment.

Lorsque au dehors il pleut ou il neige, je n’arrive pas à me réjouir.

Je n’arrive pas à me sentir bien lorsque les routes sont impraticables et les chemins boueux.

Oh là là, tu es vraiment pas fan de l’hiver.

Absolument pas.

Donc, j’hiberne encore et encore.

Je me repose.

Je reste au chaud.

Puis, lorsque le printemps est de retour, je retrouve mon énergie.

Et le fait d’être restée passablement enfermée, ça me motive à me lancer dans une quantité d’activité.

D’un coup, je me sens libérée.

Publicités