2016

Aujourd’hui, je m’accepte dans mon corps voluptueux.

En regardant certaines peintures de peintres célèbres, je constate que les formes des femmes sont mises en valeur.

Je m’aime dans mon corps qui change au fil du temps.

2017

Une journée bien remplie se termine.

Amour m’a reveillé tout en douceur.

Après les courses, on est allé déposer le carton de Noël chez Hiob.

J’aime savoir que toutes les choses qui ont été choisies avec soin serviront à une famille dans le besoin.

Puis, on a poursuivi notre balade en faisant un arrêt au magasin de bd.

Nous aurions aimé pouvoir également faire un arrêt chez Moi pour toit. Seulement, c’était fermé.

Ensuite, nous sommes allés prendre l’apéro au Papillon blanc, avant d’aller manger au restaurant Migros.

Le dessert, c’est à la Gelateria qu’on l’a mangé.

On était seul avec Giuseppe. L’occasion de pouvoir échanger quelques mots en toute tranquillité.

De retour à la maison, j’étais contente d’aller faire une longue sieste.

Amour est retourné se promener.

2018

Je suis émerveillée par le plaisir ressenti à la simple idée de pouvoir aller faire une petite marche dominicale.

Chaque dimanche matin, je ressens de l’impatience à l’idée de pouvoir encore une fois avoir l’occasion de re-découvrir des paysages magnifiques.

Je n’ai plus besoin d’être dans la performance.

Le plaisir de l’instant présent me suffit.

Sinon, j’ai également décidé de faire de nouveaux choix, quant à mon blog.

Après une semaine, je réalise qu’il m’est difficile de tenir la ligne que je m’étais fixée.

Je reconnais que cet article du jour est un réel plaisir à écrire.

C’est celui qui se rapproche le plus de ce que j’ai toujours fait, de ce que je suis.

Avant d’avoir un blog, je tenais un journal.

Jetter un regard dans le rétroviseur de la vie me permet d’avancer sereinement, tout en gardant un souvenir du temps qui passe.

En me lançant dans cette belle aventure de tenir un blog, je ne pensais pas que ça me prendrait autant de temps.

Je l’accepte avec bonheur.

Seulement, je dois quand même admettre que vouloir écrire des articles sur des thèmes différents m’est de plus en plus difficile.

Ce n’est pas que les idées me manquent.

Simplement, je n’arrive pas à suivre mon propre rythme imposé.

Alors, j’ai décidé de laisser le temps au temps.

Parfois, j’oublie que ce blog est avant tout un moment de plaisir quotidien que je m’offre.

Le bonus, c’est de pouvoir te partager des bouts de ma vie.

Combien me lisent, ça n’a jamais été important.

Partager, c’est l’essence de ma vie.

MERCI pour ta fidélité, elle me va droit au cœur.

De plus, je réalise également que vouloir revenir sur mon passé, qu’avoir envie de te partager les maladies métaphysiques, c’était une belle idée.

Seulement, ça ne correspond plus à ce que je vis ici et maintenant.

En fin de compte, je dois admettre pour ma plus grande joie que mes blessures appartiennent vraiment au passé.

❤️ Quel chemin, j’ai fait ❤️

Publicités