Mardi

Après-midi bien-être, après-midi rien que pour moi.

Je suis allée me faire masser chez mon amie Séverine.

Un massage ayurvédique, une bulle de bien-être pour laisser encore un peu plus aller les choses inutiles et futiles.

J’aime ces rendez-vous ponctuels.

J’aime le fait de pouvoir alterner, au fil de mes envies, différents massages : ayurvédique, bols et pierres chaudes.

J’aime nos conversations et voir notre amitié grandir à chacune de nos rencontres.

J’aime la possibilité qui m’est offerte d’acheter des produits qui sont totalement naturels, que ce soit pour les soins quotidiens ou pour me faire belle avec du maquillage.

MERCI ma chérie, tu es vraiment ma soeur de coeur.

Je suis heureuse que tu fasses partie de ma famille de coeur.

Mercredi

Ma journée de congé, au milieu de la semaine, qui me fait toujours un bien fou.

L’occasion aussi de prendre du temps pour moi, d’être en amour avec mon amoureux qui a congé le matin.

Une ou deux lessives, quelques courses, un brin de discussion avec une amie et simplement me laisser vivre, c’est ma recette du bonheur.

Avec toute cette légèreté, j’ai toujours pas progressé avec ma to do liste.

C’est que ça doit être ainsi 😌.

Jeudi

Il y a quelques années, j’ai eu la chance de rencontrer une femme magnifique.

Depuis, elle est devenue ma maman de coeur.

Notre relation est un lien d’amitié qui se consolide à chacune de nos rencontres.

MERCI petite mère pour tout l’amour que tu me donnes.

Notre amitié m’apporte beaucoup et encore plus.

Vendredi

Changement de plan. La méditation au son des bols chantants est reportée au mois prochain.

Du coup, je me suis accordée une longue sieste qui m’a fait un bien fou.

À mon réveil, corvée d’essayage des habits commandés.

Sur quatre pièces reçues, une seule était à ma convenance.

Je suis contente parce que c’était le but recherché, au moins un article.

En plus, il s’agissait du moins cher des quatre. Magnifique !

Samedi

Après les courses au supermarché, mon amoureux est parti encourager son frère dans un autre genre de course.

Un trail de plus de 9 heures. Bravo à toi, mon beau-frère bien aimé.

De mon côté, j’étais aussi à la course mais pour faire mes tâches ménagères.

Et pour terminer cette journée, mon amoureux a encore eu le courage de nous faire de la confiture de châtaignes.

Et franchement, ça c’est également du sport.

Chaque année, il dit ne plus vouloir en faire. Mais, c’est tellement bon.

Dimanche

Faire le deuil de certaines choses même toutes petites et insignifiantes, ce n’est pas aisé et souvent douloureux.

En voulant transférer les photos de mon appareil sur l’ordinateur, j’ai fait une fausse manipulation.

Les 3/4 des photos ont été effacées, sans possibilité de les récupérer.

Je sais. Il y a bien plus grave comme situation.

Cependant, je me suis sentie triste et abattue.

Passé le choc de l’événement, la colère est venue. Je crie. Je m’énerve.

Puis, je suis passée à une certaine forme de chantage.

J’essaie par tous les moyens de récupérer la situation, de revenir en arrière.

Puis, la tristesse s’est installée. Je m’en veux. J’aurai du faire plus attention.

Et pour finir, l’acceptation me libère.

En acceptant cet événement comme ce qu’il est, je ne reste pas figée dans le temps.

Je vais de l’avant. Je me pardonne.

De toutes façons, il n’y a pas d’autres solutions.

Alors, à quoi bon, vouloir récupérer quelque chose qui ne peut l’être.

Lundi

J’ai vécu mon après-midi avec ma soeur de coeur Eléonore.

Nous nous sommes parlées à coeur ouvert.

Seule une véritable amie ose parler avec autant de fanchise.

MERCI ma chérie, grâce à ton honnêteté, je me redresse.

Grâce à elle, j’ai apporté certains changements à mon blog.

Le premier a été de remplacer la signature de mon blog

« l’inconnue, par le Phénix »

Pourquoi ?

Parce qu’elle trouvait réellement dommage que je me cache derrière ce mot, comme si je n’existais plus.

Les récents événements m’ont vraiment affectées.

Cependant, je suis comme le Phénix.

Je renaît continuellement de mes cendres.

Alors, ce mot me correspond beaucoup mieux.

Le deuxième changement est de mentionner à nouveau le prénom des personnes nommées dans mes textes.

MERCI ma chérie pour ton honnêteté qui me permet de revenir vers celle que je suis réellement.

MERCI de me permettre de m’affranchir de cette peur qui m’habitait récemment.

Puis, à mon tour, je l’ai aidée.

À quoi ?

À épurer l’intérieur de sa maison.

Comment ?

En lui suggérant d’enlever certains cadres ou certains bibelots.

Pourquoi ?

Pour que seules les belles choses puissent être mise en valeur.

J’adore faire celà avec elle ou d’autres amies lorsqu’elles me le demandent.

Ça donne une nouvelle énergie. C’est motivant et ça fait beaucoup de bien à une comme à l’autre.

Publicités